Historique de la          
  Société de tir Les Carabiniers        
  1489 Murist            
               
1830 Premières écritures dans le Grand Livre de la société des Mousquetaires    
à des villages de Murist, Montborget et La Vounaise.        
1832 Il s'agit de deux actes de prêt en capital, un intérêt est perçu annuellement    
               
1831 La société de tir Les Mousquetaires a retenu cette année comme date d'anniversaire.    
               
  On pratiquait le tir probablement déjà avant 1830 sur le pré appartenant aux Mousquetaires.  
  Le terrain se trouvait derrière l'Hôtel de La Molière à côté de la route de Franex.    
               
1836 Premiers statuts des Mousquetaires de la paroisse de Murist approuvés par l'assemblée en 1837  
  et envoyés aux autorités.          
               
  Pour être reçu dans la société on paye une entrance de quatre Batz et un Batz pour le secrétaire  
  1 Batz = 1 pièce de 10 centimes          
               
  Sont seuls admis les bourgeois des trois villages.        
               
  Le président aussi appelé Joutzenmeister, (probablement dérivé du bernois Schützenmeister = maître de tir)
  est celui qui tire le plus près du centre de la cible dans la troisième passe du 1er jeu lors du tirage annuel,
  donc le roi du tir est le président l'année suivante.        
  Le président ne reçoit pas de salaire, par contre le montant du 1er prix gagné au tir est majoré de 5 Batz.
               
  Il aura comme mission de présider l'assemblée, miser la récolte du pré et superviser le marquage des tirs.
               
  Pour déterminer le secrétaire- boursier, le marqueur et le responsable de la cible on procède à une mise. (vote)
  La rémunération est fixée à l'avance par l'assemblée.        
               
  Les recettes de la société sont: la récolte du pré, les intérêts des actes en capital et les entrances (prix d'entrée)
  qui donne la somme à tirer.          
  Ce montant est divisé par le nombre de points obtenus lors des tirs et réparti entre les tireurs.  
               
  Règlement du tirage            
  Le tirage annuel est fixé pour le 25 avril, et si les tirs ne sont pas terminés ce jour,    
  on continue la compétition le dimanche suivant après les vêpres.      
  Les tireurs se présentent à midi et les tirs commencent à midi et demi.      
  Les absents n'ont aucun droit de réclamation.        
  On tire trois coups de carabine par jeu, mais le tireur qui manque la cible est éliminé pour le jeu en cours.
  Selon les années et les finances 3 ou 4 jeux de pré sont organisés.      
  En cas d'infraction aux règles de sécurité le tireur est mis à l'amende.      
               
1838 Joutzenmeister et secrétaire caissier Ignace Bourqui        
1839 Joutzenmeister Joseph Monneron          
1841 Joutzenmeister Joseph Burgisser          
1842 Joutzenmeister Paul Duruz Secrétaire Pierre Bourqui régent    
1843 Joutzenmeister Jacques Losey Secrétaire Ignace Bourqui      
1845 Un huissier est nommé pour la mise du pré          
  Le gouvernement donne un honoraire annuel pour les tirs, qui donne la possibilité de faire un jeu de pré
  supplémentaire, appelé jeu du gouvernement        
1846 Joutzenmeister Bise Célestin          
1847 Joutzenmeister Jean Bise          
1848 Joutzenmeister Jacques Losey          
1849 Joutzenmeister Célestin Bise          
1850 Joutzenmeister Nestor Bise          
1851 Dernier jeu de pré, instauration d'un nouveau tir.   5 coups sur cible à 5 points    
  Probablement arrivée des premières carabines à charge par la culasse.      
  Joutzenmeister Lambert Juge          
1853 Plus d'honoraires du gouvernement, qui résulte par moins de finance à distribuer.    
  Probablement dès cette période les subventions ne sont données qu'aux sociétés de tir militaire pour les tireurs 
  astreints.            
  La société a ressenti clairement une diminution des tireurs.      
1854 Président Nestor Bise            
1859 Président Placide Lambert          
1863 Secrétaire Ferdinand Losey          
1864 Secrétaire Firmin Bourqui          
1867 Président Baptiste Bise          
1872 Ouverture d'un compte bancaire, les entrances sont versées sur ce compte pour créer des réserves.  
1873 Président Ferdinand Losey          
1875 Président Nestor Bise            
1882 Modification des statuts, le président et le secrétaire sont nommés pour 3 ans et rééligibles.  
  Les entrées à la société sont augmentées à 1 franc, les non bourgeois sont acceptés contre payement de 6 francs.
  Le tir a lieu le premier dimanche du mois de mai, en cas de mauvais temps il est renvoyé au dimanche suivant.
  Il est possible de tirer dans toutes les positions.        
  Le tireur avec carabine avec charge par culasse est autorisé à tirer les 5 coup de suite.  
  Président Isidore Losey Secrétaire caissier Ignace Bourqui    
1892 Limite des tirs de 15h00 - 19h00          
1893 Pas de tir cause sécheresse          
1894 Il apparait dans les compte les frais pour le déplacement de la cible.      
1995 Un rapport du Commissariat de Guerre prouve la mise à l'enquête à la préfecture pour la nouvelle ligne de tir.
  Il s'agit de l'ancienne ligne de tir à 300m, qui se trouve à la sortie de Murist direction Seiry.  
1998 L'ancien pré du tir n'est plus utilisé pour le tir, il est exposé à la mise (location) pour 6 ans au lieu d'une année.
1909 Pas de tirs, les recettes annuelles Fr. 44.15 sont versées à la société de tir de campagne de Murist (qui s'appelle
  maintenant La Molière) pour contribuer à l'établissement d'un stand avec ciblerie.    
  L'arrangement réserve le droit d'utiliser le stand pour le tir des carabiniers contre location  
1909 Secrétaire Bourqui Donate          
1910 Le pré de la société à été mis en vente le 13 mars, la vente est annulée à cause de non payement la même année.
  Il est de nouveau loué pour 6 ans          
1911 Pas de tirs, cause, perte comptable suite à la vente et annulation de 1910    
1913 Accord d'entretien de la ciblerie avec la société de tir de Campagne  Fr. 3.-    
1914 Pas de tirs cause guerre de 1914 - 1918          
1915 Vente d'une parcelle à bâtir          
1919 Pas de tirs cause manque de munitions          
1920 Reprise du tir des mousquetaires          
  Les comptes montrent la vente des cartouches dès 1920 Fr. -.40 le chargeur    
1921 Changement du comité, augmentation des entrées à la société, Fr. 2.- pour les bourgeois et Fr. 10.- non bourgeois
  Selon décision de l'assemblée les tirs se font à genoux.        
  Président Gustave Pillonel Secrétaire Bourqui Emile      
1923 Baisse du prix des cartouches, nouveau tarif Fr. -.10 le chargeur      
1926 L'assemblée accepte de laisser construire un hangar sur le pré de la société par le locataire. Location sur 10 ans
1929 Baisse du montant d'entrée à la société pour les non bourgeois, nouveau montant Fr. 7.-  
1930 Instauration du titre roi du tir          
  Maurice Bise roi du tir 16 points      
1931 Emile Gagnaux roi du tir 19 points      
1932 Irénée Demièrre roi du tir 18 points      
1933 Marius Losey roi du tir 19 points      
1934 Nestor Bourqui roi du tir 16 points      
1935 Charles Monneron roi du tir 22 points      
1936 Président Louis Fivaz            
  Emile Gagnaux roi du tir 19 points      
  Location du pré avec un hangar construit, durée 10 ans        
1937 Raymond Pillonel   18 points      
1939 Georges Vorlet   18 points      
1940 Pas de tirs, cause guerre          
1941 Mise en vente du pré dit de la ciblerie par voix de soumission      
  André Bourqui et Fernand Bise 18 points      
1942 A cause des réparations effectuées à la ciblerie, le tir est fait au mois d'août, en même temps que le tir des
  Gardes Locales, organisé par la société des tireurs militaires des villages Murist, Montborget, La Vounaise, Franex
  ( Société de tir La Molière )          
1942 André Bourqui roi du tir 16 points      
  Vente du pré des carabiniers Fr. 2112.-          
1943 Pas de tirs, cause manque de munitions          
1944 Marcel Rey roi du tir 22 points      
1945 Pas de tirs, cause guerre          
1946 André Bourqui roi du tir 20 points      
1947 Jean Bourqui roi du tir 19 points      
1948 Raymond Pillonel roi du tir 20 points      
1949 Jean Bourqui roi du tir 19 points      
1950 Raymond Pillonel roi du tir 16 points      
1951 Irénée Demièrre roi du tir pas connu        
1952 Marcel Bise roi du tir 18 points      
1953 Marcel Rey roi du tir 17 points      
1954 Irénée Demièrre roi du tir 21 points      
1955 Pour favoriser le tir, les sociétaires décident de tirer en position couchée au tir des carabiniers  
1955 Georges Vorlet roi du tir 20 points      
1956 Suite au décès du président Louis Fivaz, Raymond Pillonel est nommé.      
  L'entrée à la société est fixé à Fr. 3.- pour les bourgeois et Fr. 5.- pour les non bourgeois  
1956 Gaston Bourqui roi du tir 22 points      
1957 Gabriel Vorlet roi du tir 21 points      
1958 Achat de distinctions sous forme de rosaces pour les tireurs ayant obtenu 17 points, dès 1959  
  Georges Vorlet roi du tir 22 points      
1959 Jean Currat roi du tir 23 points      
1960 Le roi du tir Jean Currat gagne la plaquette offerte par le président pour avoir gagné deux années de suite.
  Jean Currat offre un Challenge pour la suite de la compétition      
  Le prix du tir est augmenté à Fr. 2.- pour compenser le coup des médailles. 20 points pour obtenir la médaille
1961 Marcel Bise roi du tir Challenge Currat 23 points  
1962 Décès du secrétaire Emile Bourqui après 44 ans de service. Michel Bourqui est nommé secrétaire caissier
  Delphin Michaud roi du tir Challenge Currat résultat  pas connu  
1963 Pierre Molleyres roi du tir Challenge Currat résultat  pas connu  
1964 Pierre Molleyres roi du tir Challenge Currat résultat  pas connu  
1965 La distinction est obtenue à 24 points pour l'élite et 18 points pour les jeunes tireurs.    
  Apparemment depuis là on tire 6 coups sur cible à 5 points      
1965 Marcel Bise roi du tir Challenge Currat 27 points  
1966 Firmin Bourqui roi du tir Challenge Currat 26 points  
1967 Démission de président Raymond Pillonel et de Michel Bourqui secrétaire.    
  Sont nommés, président Jean Currat et secrétaire caissier Camille Torche    
1967 Marcel Robert roi du tir Challenge Currat 26 points  
1968 A cause des problèmes financiers le prix du tir est augmenté à Fr. 5.-      
  Jacques Pillonel roi du tir Challenge Currat 27 points  
1969 La demande de 1 point de bonification pour tireurs au mousqueton est refusée par l'assemblée  
  Emile Moret roi du tir Challenge Currat 29 points  
1970 Après la finale avec Firmin Bourqui, Alphonse Moret est proclamé roi du tir    
  L'assemblée décide de ne plus payer les points aux absents      
  Prix d'entrée à la société Fr. 3.- pour tous les nouveaux membres      
  Alphonse Moret roi du tir Challenge Currat 28 points  
1971 Démission du secrétaire caissier Camille Torche Secrétaire caissier Michel Ding  
  Alphonse Moret roi du tir Challenge Marti 28 points  
  Gaston Bise roi du tir Challenge Currat 28 points  
1972 pas d'info pour le roi du tir          
1973 Firmin Bourqui, René Bise et Pierre Bise doivent se départager pour le challenge Marti. Un chargeur  
  supplémentaire est tiré. Firmin Bourqui est vainqueur de la finale.      
1973 Marcel Grandgirard roi du tir Challenge Alpha 28 points  
1973 Firmin Bourqui roi du tir Challenge Marti 27 points  
  La proposition de faire le tir des Carabiniers à l'Ascension est acceptée par l'assemblée.  
1974 Le départage ne peu être tiré ce jour là, car Bernard Duruz ignorant sa position a quitté le stand.  
  Après quelques grincements de dents Emile Moret et Bernard Duruz se sont départagés par un nouveau tir.
  Vainqueur de la confrontation ultérieure est Emile Moret avec 23 points contre 21 points pour Bernard Duruz.
  Marcel Grandgirard roi du tir Challenge Alpha 29 points  
  Emile Moret roi du tir Challenge Marti 27 points  
  Bourqui Danielle est acceptée par acclamation comme première dame des Carabiniers.  
1975 Départage entre Jean-Claude Bise et Jean Ding, vainqueur Jean-Claude Bise    
  Il est décidé, que le tireur qui n'est pas présent lors du départage, ne pourra en aucun cas prétendre à la première
  place.            
  Pour la première fois une assiette est offerte à tous les membre présents, ce qui devient une tradition.
  Pierre Molleyres roi du tir Challenge Alpha 28 points  
  Jean-Claude Bise roi du tir Challenge Marti 29 points  
1976 L'assemblée décide de ne plus accepter les tireurs non membres des carabiniers.    
  Dès ce jour on tire 8 coups, soit 2 coups d'essais obligatoires et 6 coups sur A5    
  Marcel Grandgirard roi du tir Challenge Alpha 28 points  
  Michel Ding roi du tir Challenge Marti 28 points  
  Marcel Grandgirard gagne définitivement le challenge Alpha.      
  Le président propose d'organiser un tir d'amitié avec la société militaire ( La Molière ).    
  C'est sur ce terrain d'entente et de coopération réciproque que l'assemblée est levée.    
1976 Le tir organisé entre les deux sociétés rencontre un grand succès.      
1977 pas d'info            
1978 pas d'info            
1979 pas d'info            
1980 Bourqui André roi du tir     28 points  
1981 Tir du 150ème anniversaire, les 68 tireurs ont reçus pour l'occasion une médaille    
  Pillonel Jacques roi du tir     28 points  
1982 Départage entre Jean-Michel Currat et Bernard Duruz qui gagne le duel.      
  Duruz Bernard roi du tir     28 points  
1983 Bise Michel roi du tir     28 points  
1984 Grandgirard Marcel roi du tir     29 points  
1985 Emil Moret et Jean Ding doivent se départager.        
  Moret Emile roi du tir     28 points  
1986 Grandgirard Marcel roi du tir     28 points  
1987 Décès du président Jean Currat, son fils Jean-Michel prend la relève, comme à l'époque, le roi  
  du tir préside l'assemblée.          
  Départage pour le roi du tir entre Francis Grandgirard et Jean-Michel Currat, qui sort vainqueur.  
  Refus de l'assemblée de supprimer le payement des points.      
  Introduction comme distinction: carte couronne        
  Currat Jean-Michel roi du tir     29 points  
1988 Au départage Jean Ding est vainqueur de Bernard Chammartin et Michel Bise.    
1988 Ding Jean roi du tir     28 points  
1989 Ding Jean roi du tir     28 points  
1990 Le payement des points est annulé à l'unanimité par l'assemblée      
  L'assemblée à voté un soutien financier de 15000.- pour la construction du nouveau stand.  
  Tous les membres de la société de tir militaire (La Molière) sont acceptés comme membres des Mousquetaires.
  Duruz Bernard roi du tir premier résultat 30 points 30 points  
1991 Renout Michel roi du tir     29 points  
1992 Marcel Grandgirard démissionne en tant que membre du comité après 10 ans de service.  
  Pour le remplacer, Raymond Fuchs est nommé au comité.      
1992 Panchaud Etienne roi du tir     29 points  
1993 Le règlement de tir est modifié. Pour obtenir la distinction un minimum de 26 points sont à réussir pour
  les Fass 90 et mousquetons appuyés, 25 points pour dames, jeunes tireurs et vétérans.  
  Currat Jean-Michel roi du tir     30 points  
1994 Départage entre Chammartin Michel, Panchaud Etienne, Duruz Bernard et Bise Michel  
  Durant les année 1988 à 1993 les lotos organisés par les carabiniers ont laissé  bien des bénéfices.  
  Le capital accumulé a permis de verser à la société de tir la Molière Fr.  25000.- pour    
  la construction du nouveau stand de tir, ( stand actuel ) et 1 cible Polytronic    
  Décès du secrétaire Michel Ding. Secrétaire Raymond Fuchs      
  L'assemblée ordinaire accepte les tireurs de Seiry-Bollion comme membres.    
  Par contre les carabines standard sont refusées au tir des carabiniers.      
  Nouveaux tarifs: entrée Fr. 10.- , cotisations annuelles Fr. 10.-      
  Bise Michel roi du tir     29 points  
1995 Pour cause de construction du stand, le tir des Carabiniers est organisé à Seiry.    
  Les tireurs de Seiry-Bollion ont participé à ce tir des Carabiniers      
  Nomination au comité Gagnaux Pierre-André, Jolliet Bernard et Pillonel Georges    
  Le challenge Marti est attribué définitivement au roi du tir, départagé par coup profond.    
  4 tireurs ont obtenu 29 points: Bise Michel, Bugnon Michel, Currat Jean-Michel et Duruz Richard.  
  Duruz Richard roi du tir coup profond 96 29 points  
  Dès l'année prochaine le départage sera de nouveau effectué par 6 coups supplémentaires.  
1996 L'assemblée extraordinaire en mars décide de verser un supplément de Fr. 20000.- à La Molière  
  En contrepartie, 2 cibles Polytronic deviennent propriété des Carabiniers.    
  La demande d'accepter les carabines au tir des Carabiniers est refusée.      
  Après 2 lotos déficitaires, l'assemblée décide d'organiser un nouveau tir, appelé Tir de L'Ascension.  
  Ce tir est ouvert à tous, également aux carabines standard.      
  1er roi du tir est le jeune tireur Pillonel Vincent de St. Aubin, année 1983    
  Le tir des Carabiniers est départagé par un tir supplémentaire de 6 coups sans coup d'essai,  
  entre Hubert Rumo et Max Pillonel          
1996 Rumo Hubert roi du tir     29 points  
1997 Les carabines sont acceptées à condition de tirer à genoux.      
  Rumo Hubert roi du tir     29 points  
1998 Le nom Les Mousquetaires est définitivement abandonné, en remplacement: Les Carabiniers.  
  Fuchs Raymond roi du tir     30 points  
1999 Bernard Duruz n'étant pas présent pour le départage, Raymond Fuchs est proclamé roi du tir.  
  Fuchs Raymond roi du tir     29 points  
  Sur demande des tireurs à la carabine, le marquage à 10 points divisé par 2 sera introduit dès l'année suivante.
2000 Augmentation des cotisations à Fr. 20.-, la finance d'entrée reste à Fr. 10.-    
  Currat Denis roi du tir     30 points  
  Paul Bourqui est nommé au comité pour remplacer Georges Pillonel démissionnaire.    
  Les deux sociétés La Molière et Les Carabiniers se réunissent pour aider financièrement les tir à l'extérieur.
2001 Introduction de l'ordinateur, les comptes et protocoles sont élaborés sur informatique.    
  Une convention est signé pour une durée de 20 ans entre les propriétaires de terrain et les deux sociétés de tir
  concernant les servitudes et travaux agricoles. Les travaux des cultures seront exécutés hors des horaires de tirs.
  Si des travaux urgents doivent se faire, les tirs seront interrompus momentanément.    
  Chaque partie fera preuve de bon sens.          
  Rumo Hubert roi du tir     29 points  
2002 Corpataux André roi du tir     29 points  
2003 Départage entre Currat Denis et Gagnaux Pierre-André        
2003 Currat Denis roi du tir     29 points  
  La demande de passer à la cible A10 est refusée, le tir historique à A5 permet aux moins expérimentés de gagner.
2004 Nouvelle convention entre la Molière et les Carabiniers. Les frais d'entretien sont partagés.  
  Dans la convention une porte est laissée ouverte pour qu'une autre société puisse rejoindre les deux sociétés
  existantes.            
  5 tireurs à 29 points, départage entre Berset Jean-Marc 29 pts, Duruz Richard 28 pts, Currat Jérôme 27 pts,
  Riedo Jérôme 26 pts et Grandgirard Marcel 24 pts.        
  Berset Jean-Marc roi du tir     29 points  
  Une cible à répartition immédiate est introduite au tir de L'Ascension      
2005 Fuchs Raymond roi du tir     30 points  
2006 Currat Jean-Michel roi du tir     30 points  
2007 Gagnaux Pierre-André roi du tir     30 points  
  Pour le 175ème anniversaire une sortie mémorable est organisée au Brünig-Indoor    
  Au tir d'amitié au Brünig l'esprit de camaraderie est sorti vainqueur       
  La proposition de faire une sortie tous les 5 ans sera décidé par le comité si les liquidité le permettent.
  Pour les tirs extérieurs le montant de Fr. 30.- est accordé aux tireurs membres des deux sociétés.  
2008 Rumo Hubert roi du tir     30 points  
  Le secrétaire caissier Fuchs Raymond démissionne.        
2009 Sont nommés secrétaire Currat Denis, caissier Trueb Armin      
  Roche Pierre-André roi du tir     30 points  
  Pas de tir de L'Ascension, cause Tir en Campagne à Murist.      
  Résultat, les finances des Carabiniers sont au plus bas.        
  Les comités des Carabiniers et de La Molière décident, que La Molière reprend l'exploitation du stand de tir et
  l'entretien de l'ensemble des installations. Les Carabiniers cèdent en contre partie les 2 cibles et 1/2.
  Lors des tirs de l'Ascension et des Carabiniers Fr. -.12 sont payés par cartouche tirée comme location
  des installations.            
  Il est également décider d'organiser un tir d'ouverture pour combler les pertes éventuelles.  
2010 Gagnaux Pierre-André roi du tir     30 points  
  La nouvelle cotisation est acceptée par l'assemblée à Fr. 30.- pour non tireur et Fr. 50.- pour les tireurs.
  Changement du règlement du tir des Carabiniers.        
  Dès 2011 les carabines ne sont plus accepté au tir des Carabiniers et le bureau sera fermé à 10h45  
  Pour des raisons d'assurance la société des Carabiniers sera de suite une affiliation de la société de Tir La Molière,
  membre des fédérations Fribourg SCTF, Suisses FST et assurance AAST    
2011 Berset Jean-Marc roi du tir après départage avec Roche Pierre-André 30 points  
2012 Trueb Armin roi du tir après départage avec Rumo Ophélie et 29 points  
  Panchaud Sylvain            
  Pour le 180ème l'anniversaire 18 membres ont participés à la sortie tir et dîner à St.Triphon.  
  Pour terminer la belle journée la visite de la cave du Courset à Lavey à été apprécié.    
2013 Le roi du tir est départagé entre 7 tireurs avec 29 points, selon ordre du classement coup profond  
  Bugnon Michel, Trueb Armin, Berset Jean-Marc, Rumo Hubert, Panchaud Etienne,    
  Chammartin Michel et Renevey Pascal.     29 points  
  Chammartin Michel proclamé roi du tir avec 30 points en 6 coups cachés.    
2014 Gagnaux Pierre-André  Roi du tir     30 points  
  2ème Trueb Armin, 3ème Roche Pierre-André        
  Pour maitriser les dépenses, la Molière propose de limiter le montent donné pour les tirs extérieurs à Fr. 20.-
  Les Carabiniers acceptent la proposition.          
2015 Bise Gilbert Roi du tir      30 points  
  Le podium est complété par Krattinger Serge et le JJ Matthey Johnny      
2016 Le JT Gebhart Tobias et Gagnaux Pierre-André ont obtenus le maximum 30 points  
  Au départage 6 coups cachés, Pierre-André Gagnaux avec 26 points sort roi du tir devant Tobias Gebhart 26 points
  Sur la 3ème marche du podium se trouve Trueb Armin        
  Au 20ème tir de l'Ascension pour la première fois un membre des Carabiniers est proclamé roi du tir  
  Bravo à Roch Pierre-André avec un total de 181 points sur 190      
2017 Jean-Marc Berset est rois du tir avec 30 points. Yannick Pauchard a également tiré 30 points,  
  mais réalisé au tir avancé. Raymond Fuchs, Armin Trueb et Tobias Gebhart suivent avec 29 pts.  
  Tobias Gebhart U21 de Murist est roi du tir de la Cat. E, Gaumann Heinz de la Cat. D et Pierre-François
  Perren avec 189 sur 190 est rois de la Cat. A, ce qui représente un record à Murist